LES BATTUES ADMINISTRATIVES

Toutes les photos et vidéos de nos battues Administratives sur notre page facebook !!!

Cliquez sur le lien ci-dessus pour ouvrir notre page Facebook

 

 

Pour montrer que contrairement à ce que disent certains, la Louveterie ce n'est pas que de la régulation de sanglier mais aussi de la régulation d'espèces classées nuisibles

La battue administrative n'est que la résultante d'un échec de la chasse traditionnelle ! ! !

La dernière battue administrative de l'année 2015 a eu lieu le 26 décembre dans la réserve de Frétigne (19) avec l'aide de chasseurs locaux

22 animaux ont été prélevé ce matin là entre 9h et 11h30.


Battue Administrative à St Hilaire les Courbes le 18 Avril 2015
(faite à la demande de la société de chasse)

                                 

                                           BATTUE dans la réserve de FRETIGNE (Commune de Soursac) en Novembre 2005

Cette battue  organisée à la demande de la Fédération Départementale des Chasseurs de la Corrèze par le lieutenant de louveterie du canton aidé de 2 autres lieutenants de louveterie jean claude Bounaix, jean michel Leulier et des chasseurs locaux.
Ce matin là, il a été régulé 45 sangliers sur cette réserve de faune sauvage.
Le président de la fédération des chasseurs de la Corrèze, Jean Louis Hironde présent parmis nous ce matin là, a régulé à lui seul 3 laies
                                                                                                                                            

 Battues de Destruction Avril 2009 St Sulpice les Bois

                                        

 

Battue de Destruction à Roussille en janvier 2010

Blessures de Sanglier

Battue à St Priest de Gimel le 24 mars 2008

 

Battue aux renards dans les monédières en mars 2010

Mars 2010

Battue Administrative à Tulle en Janvier 2011

Battue de régulation à Saint Pantaléon de Larche le 25 Octobre 2011

Les animaux étaient cantonnés au milieu des habitations depuis plusieurs semaines

Battue administrative dans la réserve de FRETIGNE (Commune de Soursac) et celle d'Auriac en Décembre 2011

Ce prélèvement n'a pu se faire qu'avec la participation active des chasseurs de ces deux communes. 13 animaux  prélevés dont 5 mâles de 90 à 125 kgs sur quelques hectares de broussailles au bord de la Dordogne.


La réserve de Frétigne

     

      

La table d'affut des défenses était de 7,5 cms

Et convivialité avec nos amis .........                

 

Une belle chasse au renard en Corrèze

    

Avec l'équipage d'Anglos de Benjamin et Yannick ...

Maître Goupil pris par la meute

             

 

Interventions Louveterie Corrèze sur l'emprise autoroutière de l'A89

 

 

Briefing du matin avec explications au paper board

 

Organisation et décisions d'attaques

  
    Présence de la Gendarmerie autoroutière                     Traques des animaux autour des bassins

         

                                                                                                Ah, un trou dans le grillage, les animaux rentrent par là

                

                     Un brocard se dérobe ...

                     

                                                                                                      Zones de traque

           

                                     Signalisation "ANIMAL ERRANT"                              Le Président toujours fidèle au poste ...

Pause de Midi

      

           

Accueil très convivial et collation offerte par les agents des ASF, avant de repartir pour une nouvelle traque ...

Quelques images de collisions avec des animaux de la faune sauvage ...

           

                       Percussion d'un renard à 130 km/h                                                                                  Un cerf au volant

                            

                                                                     Un chevreuil

INFOS:

Collision avec un grand gibier

En cas de collision avec un grand animal sauvage (sanglier, cerf, chevreuil, daim) et de dommages matériels et/corporels, plusieurs interrogations peuvent apparaître. Voici l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur la question :

CONSERVER LE GIBIER ?
En premier lieu, l'automobiliste doit savoir qu'il peut conserver le grand gibier tué accidentellement lors de la collision quelle que soit la période de l'année. Il doit néanmoins, préalablement au transport de cet animal, avoir prévenu la gendarmerie ou la police. Il ne pourra pas céder le gibier à un tiers. Tels sont les principes inscrits à l'article L. 424-9 du Code de l'environnement.

                                                                                             

UNE INDEMNISATION ?
Côté assurance, le même automobiliste aura l'obligation d'informer l'assureur dans un délai de cinq jours. La compagnie diligentera un expert pour apprécier les dommages, Dans cette perspective, l'automobiliste aura intérêt à conserver toute trace ou tout témoignage de la collision. Si l'animal qui est à l'origine de la collision n'est pas identifié, les dommages matériels ne seront pas indemnisés. Il existe un fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) qui prendra en charge les dommages corporels. Dans cette matière très spéciale, les rapports entre l'automobiliste et l'assureur peuvent être délicats. Ainsi sur les autoroutes ou les routes nationales, on considère que les automobilistes sont prévenus des secteurs à risque par une signalisation appropriée. Il leur appartient d'adopter la conduite qui s'impose, à plus forte raison au début du jour ou au crépuscule. L'automobiliste devra donc faire la preuve à son assureur que l'accident était inévitable. Une telle circonstance n'entraînera pas de malus.

QUI EST RESPONSABLE ?
Si, et la jurisprudence est abondante sur ce sujet, l'automobiliste peut faire la preuve que le responsable de la voie de circulation a commis une négligence ou une faute dans l'entretien, il pourra le mettre en cause. C'est l'exemple typique de la brèche dans une clôture le long de l'autoroute. Mais d'autres circonstances peuvent survenir. Dans les faits, l'animal sauvage n'a pas de maître. Il est
res nullius. Il est donc impossible pour l'automobiliste d'attribuer la responsabilité de la collision à un auteur déterminé. Sauf si l'accident est survenu lorsqu'une action de chasse était en court. Le sanglier ou le chevreuil poursuivi par les chiens a percuté un véhicule. Dans ces conditions, la responsabilité de la société de chasse ou de l'organisateur de la chasse pourra être recherchée sur le terrain civil. En tout état de cause, chaque automobiliste devrait prendre l'initiative judicieuse de faire un point rapide sur sa police d'assurance afin d'envisager quelles sont les limites de sa couverture par rapport à ce risque très spécifique que représente le grand gibier sauvage.

 

Collision avec du gibier Indemnisation supprimée

Depuis le 24 octobre 2010, les dégâts causés à un véhicule suite à une collision avec un animal sauvage ne sont plus indemnisés par le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages.

En cas de collision avec un sanglier ou un chevreuil, ne comptez plus sur une indemnisation des dommages matériels à votre véhicule par le Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO). Depuis la loi de régulation bancaire et financière du 22 octobre 2010, le FGAO n'indemnise plus les accidents de la route causés par la faune sauvage, mais uniquement les dommages matériels causés par un animal domestique dont le propriétaire n'est pas assuré.
Par cette décision, le FGAO entend pérenniser sa mission principale en matière de dommages résultant d'atteintes à la personne (victimes d'accident au responsable non identifié.). « Ne plus prendre en charge les dégâts matériels aux véhicules causés par du gibier, c'est ramener très normalement les collisions avec les animaux sauvages dans le giron des risques assurables, et rappeler ainsi que la solidarité nationale n'a pas vocation à se substituer à une assurance », explique le Fonds de garantie.  

 Intervention sur l' A 20 avec nos collègues de la Haute-Vienne

 Bilan : broquard et 2 chevrettes

           

  

Le furet et la chasse...  Mustela putorius furo et la chasse

Domestiqué depuis l'antiquité, le furet a été longtemps utilisé pour la chasse aux lapins ( il l'est encore de nos jours),ainsi que pour chasser des rongeurs.(Rats, souris..)
Aujourd'hui ce petit mammifère est devenu un animal de compagnie.
Le furet est un carnivore de la famille des mustélidés.
 
Le mâle pèse entre 1kg et 2kg500 en moyenne.
 
La femelle pèse entre 500gr et 1kg500 en moyenne.
 
Sa durée de vie est de 5 à 10 ans.
 
Son corps est mince et allongé, son crâne est robuste et ses oreilles petites et rondes.
 
Ses pattes sont courtes et musclées et se terminent par 5 doigts pourvus de griffes non retractiles.
 


Les sens :

La vue: 
Comme tous les prédateurs, le furet a les yeux placés à l’avant du crâne. Son champ de vision lui permet de repérer facilement une proie et de la pourchasser. L’acuité visuelle du furet n’est cependant pas tellement bonne et sa vision de loin et plutôt limité. Il évalue donc mal les distances.

Le goût: 
Très jeune, le furet s’imprègne du goût de sa nourriture et il y restera fidèle toute sa vie. Voilà pourquoi le furet est si capricieux et qu’il est parfois difficile de lui faire manger quelque chose de nouveau.

L’odorat: 
C’est une fonction plus importante que la vue. L’odorat est très bien développé. Il l’utilise pour trouver sa nourriture, sa litière et pour reconnaître ses objets familiers.

L’ouïe : 
Le furet a l’ouïe très sensible. Il entend les moindres sons et les localise facilement. Encore faut il qu’il soit attentif, car entendre n’implique pas nécessairement prêter attention.

Le toucher : 
Les vibrisses du furet jouent un rôle dans les transmissions des sensations tactiles.

La peau : 
Elle est épaisse et résistante, particulièrement dans la région de la nuque et des épaules. Les glandes sudoripares sont quasi absentes de sa peau et sont concentrées dans la région des coussinets plantaires et près du museau. Incapable de suer pour se rafraîchir, le furet est tout particulièrement sensible aux coups de chaleur.Les glandes sébacées ont en revanches nombreuses sur tout le furet. Elle produisent une odeur musquée et sont beaucoup plus actives chez l’animal non stérilisé, car les hormones sexuelles activent leur fonctionnement. La stérilisation élimine une grande partie de l’odeur corporelle du furet. Le sébum émis par ces glandes est brunâtre et peut s’accumuler sur la peau. Lorsqu’il sèche, il forme parfois des plaques brunnes rousses qui partent facilement avec un shampooing. Le sébum est aussi responsable du jaunissement des poils blancs et des poils noirs retrouvés sur la queue. Si la production de sébum est excessive dans cette région, nettoyer la queue avec un shampooing à basse de peroxyde de benzoyle (vendu en clinique vétérinaire).La mue a normalement lieu deux fois par an, à l’automne et au printemps. Pendant cette période, l’animal risque de développer des boules de poils. L’ingestion de ces amas irrite le système digestif et peut parfois provoquer un blocage intestinal. Pour prévenir ces désagréments, offrez à votre furet une pâte laxative pour chats. Une mue normale ne devrait jamais laisser de zones dénudées, pas plus qu’elle ne devrait durer plus de 2 à 4 semaines. Votre furet peut sembler changer de teinte avec le mues : il sera plus pâle en hiver et plus foncé en hiver.

Sacs anaux du furet:

Les furets, tant mâles que femelles, possèdent deux glandes bien développées situées de part et d’autre de l’anus et sécrétant un liquide à l’odeur particulièrement puissante : les sacs anaux. Lorsqu’ils ont peur ou qu’ils se sentent menacés, ils vident le contenu de ces poches afin de désorienter leur agresseur par ce « parfum » âcre et désagréable.
L'ablations de ceux ci est désormais interdit, cependant elle peut devenir nécessaire si les sacs anaux s’avèrent victimes d’une pathologie quelconque.

Appareil sexuel :

Le mâle possède, à la base de la vessie, une minuscule prostate. Devant chacun des reins, on relève la présence de la glande surrénale. L’utérus comprend deux parties, appelées trompes utérines, très allongées et reliées aux ovaires situés derrière les reins. À l’arrière, les trompes s’unissent pour former le bref corps de l’utérus qui se poursuit dans le vagin.


Température corporelle :
entre 37 et 39°C

Rythme cardiaque :
250 à 300 battements/mn

Fréquence respiratoire : 
35 fois/mn

         Le furet a 34 bonnes dents ; Incisives, canines, premolaires et molaires.On peut même déterminer l'âge des furets comme celui des chevaux en examinant          les dents.

La tortue de Floride en Corrèze

Depuis 2010, les louvetiers régulent sur les étangs de basse Corrèze la tortue à tempes rouges, dite tortue de Floride "Trachemys scripta elegans" Ordre des Chéloniens, famille des Emidydés.

Cette tortue, connue sous le nom de "tortue de Floride" ou Tortue à oreilles rouge ou jaune, vit normalement dans les marécages du Mississippi.
Elle se reconnaît facilement à la rayure rouge ou jaune qu'elle a sur les tempes. Son ventre est jaune avec des taches noires et sa carapace vert-brun.

Elle fait partie avec la cistude d'Europe du groupe des tortues palustres, (les autres groupes étant les tortues terrestre et les tortues de mer).

De la taille d'une pièce de monnaie quand elle est jeune, cette tortue peut atteindre 25 cm à l'âge adulte pour un poids de 1 à 2 kg. Dans son milieu naturel en Amérique du Nord, elle peut faire jusqu'à 40 cm de long et 8 kg. Elle peut vivre jusqu'à 50 ans.

C'est une tortue essentiellement aquatique, en eau douce, qui s'aventure rarement à terre. Mais dès qu'il fait chaud elle aime prendre le soleil en surface ou perchée sur un rocher plongeant à la moindre alerte . Cette tortue a une excellente vue et peut repérer un être humain à plusieurs dizaines de mètres.
La tortue de Floride hiberne au fond de l'eau de Novembre à mars.

Elle a un curieux cycle alimentaire, au début de sa vie elle est carnivore, puis devient omnivore avant de finir herbivore. Carnivore, elle est très vorace, elle consomme des alevins, des larves de batraciens, divers insectes. Plus grosse, elle s'attaque aux poissons et aux batraciens. La tortue détruit alors l'écosystème existant.

Le mâle, est plus petit que la femelle, il possède des griffes plus longues et courbées, et sa queue est plus longue et large.
La tortue de Floride atteint la maturité sexuelle vers l'âge de 2 à 5 ans selon les sexes. Les accouplements ont lieu dans l'eau entre mars et juin. La ponte d'une vingtaine d'oeufs est déposée dans un trou dans le sable d'une berge. Les oeufs éclosent deux mois plus tard.

     Voici la bande annonce entièrement tournée autour du personnage préféré des fans, Scrat.