COMPOSITION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION
ET
DU BUREAU DE NOTRE ASSOCIATION de 2015 à 2019

La force de toute chaîne tient dans celle de son maillon le plus faible !!!
Il en va ainsi en sécurité comme dans toute autre activité de notre vie.

La chaîne symbolise également la Fraternité qui nous unit, d'une part avec tous les Lieutenants de louveterie de France, et d'autre part avec tous ceux, prestigieux ou obscurs, qui nous ont précédés et tous ceux qui nous succéderont, alors même que nous aurons nous rejoint l'éternel.
Un maillon manquant, la chaîne se referme et sa cohésion  n'en est que plus forte. Un maillon arrivant, la chaîne s'ouvre et l'intègre.

 
 

                                      PRÉSIDENT :                                 Pierre MARLEIX

                  

                             VICE-PRÉSIDENTS :                              André DOMINGO                   Gilles VIALANEIX

 

                                             SECRÉTAIRE :                                              Jean-Luc SOURNAT


                                         SECRÉTAIRE ADJOINT :                         Christophe PIEMONTESI

             

 

                                               TRÉSORIER :                                             Jean-Michel LEULIER
                                                                                                     



 


                                              TRÉSORIER ADJOINT :                                 Yannick RIOUX

                                                                                                                                             

Administrateurs :                                             Didier GRANGER                                                    René VILATOUX

 

Notre association est depuis le 06 Avril 2011 est agrée au titre de la Protection de l'Environnement

Notre siège Social est

Direction Départementale des Territoires

Cité Administrative Jean Montalat

19000   -     TULLE      -     CORREZE

 

 Notre ancien Président Jacques Fondeur aujourd'hui disparut a été nommé : Membre d'Honneur
de l'Association des Lieutenants de Louveterie de la Corrèze lors de notre dernière assemblée générale 2015.
C'est le 1er membre d'honneur nommé depuis la création de notre association en 1963.

 

Jacques Fondeur est le président de l'Association des Lieutenants de Louveterie de la Corrèze, une institution dont les membres, tous agents bénévoles de l'État, oeuvrent pour enrayer les déséquilibres naturels de la faune sauvage.
Jeune encore, la soixantaine bien portée, solide comme un tronc de pommier, le cheveu court sous une casquette en pare-soleil, l'oeil vif, le verbe net, Jacques Fondeur est le lieutenant de Louveterie du canton de Treignac.
Jacques Fondeur est agriculteur-éleveur en retraite à Chamberet, il porte haut les couleurs de la Louveterie avec l'insigne à tête de loup. 

Comment caractériser le personnage : " C'est un homme d'expérience, avec une réelle vision d'avenir, qui a la parole rare, mais juste".

Pour nous tous, c'est Jacky. C'est un sage parmi les sages, dotés d'une très forte personnalité, toujours ouvert et souriant, toujours prêt à rendre service.

Un visionnaire droit, intègre, méritant et consensuel doublé d'une très très grande modestie et comme disait le philolosophe « La modestie est au mérite ce que les ombres sont aux figures dans un tableau : elle lui donne de la force et du relief. ».
Sa vision de la chasse à 10 ans d'avance sur tout le monde.

"Je suis lieutenant de louveterie avant tout " se plait-il à dire en souriant.

Un titre pompeux : "Non", mais une mission à travers un mandat conféré par le Préfet. Jacques Fondeur et son équipe sont avant tout des « médiateurs de la nature ». Son équipe, quand Jacky parle de son équipe, il n'en tarit pas d'éloges. Il est fier d'être le doyen, le sage, le "druide", c'est un chêne.
Cet arbre ne se mesure pas à la qualité des ses fruits ni au volume de son bois, mais au nombre d'oiseaux qui se posent sur ses branches et à la profondeur de son ombre.
Cet homme sait parfaitement d'où il vient, où il est et où il veut aller.

L'homme est connu comme le loup blanc dans les milieux de la chasse, de l'agriculture et de la forêt.

Ce loup qui, il y a encore deux siècles en Corrèze, on tuait encore par dizaines parce qu'il décimait les troupeaux. Mais n'est pas habilité qui veut, à chasser l'animal un temps nuisible. La mission revient à ces lieutenants de louveterie dont l'existence remonte à Charlemagne. La plus ancienne institution française veille toujours aujourd'hui, au maintien de l'équilibre des espèces de la faune sauvage. Jacky est de ceux-là. Le sanglier est la « bête noire » de beaucoup d'agriculteurs parcequ'il se régale de leurs cultures. « Leur population a plus que décuplé en trente ans sur le territoire. En 1980, on en tirait 300 par an, en 2010 on a en tiré plus de   4 500 », calcule Jacky . Le gouvernement français s'en préoccupe au point d'avoir lancé, en 2009, le Plan Borloo, plan national de maîtrise du sanglier. Jacques Fondeur et tous les lieutenants veillent « au groin ». Leurs missions consistent à organiser des battues administratives décidées par les maires ou des battues particulières ordonnées par le préfet.

La mise en place d'un protocole d'alerte en fin 2010 établi par la DDT de la Corrèze en partenariat avec la chambre d'agriculture, la fédération départementale des chasseurs de la Corrèze et la louveterie corrézienne commence à porter ses fruits.
Le président Jacques Fondeur, son conseil d'administration ainsi que tous les lieutenants de louveterie de la Corrèze ont la réelle volonté, dans un partenariat constructif avec NOTRE  fédération, d'accompagner les évolutions de société dans le respect des biens et des personnes. "
La nuit n'est jamais été aussi noire qu'à l'approche de l'aube".

Entre une population qui tient à la faune sauvage, des agriculteurs qui voudraient bien que les sangliers restent en forêt et les chasseurs, des arbitrages parfois s'imposent et font de Jacques Fondeur et ses collègues des interlocuteurs neutres. « On est le conseiller des pouvoirs publics lorsqu' il y a un problème, mais n'oublions pas que nous sommes des bénévoles, que nous devons faire preuve de patience, souvent de diplomatie, mais toujours de beaucoup d'objectivité. »
Un sacerdoce ? « Non, seulement une passion. »

Mise à jour le : 14 Avril 2015